Voyage en mer d’Emeraude

Cachée tout au Nord de l’île de Madagascar, séparée de Diego Suarez par une grande passe, se trouve la Mer d’Émeraude. C’est sur ce petit trésor dans un décor paradisiaque, entre mer et fôret, complètement vierge de toute civilisation urbaine que Nicolas Martin a créée le Babaomby Island Lodge en 2005 qui réunit passionnés de  kitesurf et windsurf.

Nico nous accueille directement à l’aéroport de Diego Suarez. Mais pour accéder au petit paradis de Babaomby il faut attendre que la marée remonte car l’accès se fait uniquement en bateau à marée haute. Nous en profitons pour visiter Diego Suarez avec Nico qui habite sur place et connait donc parfaitement la ville.Nous visitons le marché, le vestige de quelques maisons coloniales et au détour d’une rue nous entendons des bruits de tambours. Nous découvrons alors un orchestre de filles qui s’entrainent pour le festival musical de Diego,le Zegny’Zo et profitons du spectacle.

Nous mangeons ensuite en bord de mer dans l’excellent restaurant le Melville avec vue sur la Baie de Diego et son fameux pain de sucre. C’est un îlot rocheux d’origine volcanique qui est considéré comme un lieu sacré et totalement interdit d’accès. Après le repas nous prenons la route pour l’embarcadère de Ramena, il faut une petite heure pour y accéder. La bateau et son capitaine nous y attendent. C’est un boutre ,un petit bateau traditionnel en bois avec un mat et une voile en forme de trapèze.

Il y a une quarantaine de noeuds et la mer est bien formée , mais notre capitaine gère facilement et nous sommes tellement rassurés que l’on arrive même à s’endormir.La traversée dure une petite heure. Nous sommes accueillis par les femmes du camp qui dansent et lancent des fleurs.Elles nous font la visite du lodge: la salle à manger et le bar qui surplombent le spot, la cuisine avec le four au feu de bois, le terrain de pétanque, les deux blocs sanitaires avec les douches et wc, le magasin avec les indispensables, crème solaire et casquette.Et pour finir notre cabane.C’est une tente montée sur une terrasse couverte en bois construite sur pilotis et qui donne directement vue sur le spot.

Simple et efficace deux lits confortables dans la tente et deux transats sur la terrasse. C’est magique de pouvoir voir la mer du lit, j’adore ça. La nuit tombe déjà, nous n’aurons malheureusement pas le temps de naviguer mais nous montons les planches pour être prêts pour le lendemain.Je m’endore bercée par le bruit de la mer et du vent.Le matin c’est la surprise et nous sommes en première ligne pour admirer le levé du soleil.

Aujourd’hui tout le camp part découvrir le spot mythique de la piscine. Pas évident de choisir son aile pour un premier jour. Je pars en 7m et bruno en 8M. A mi parcours le vent monte et je me fais un peu secouer mais j’arrive quand même à profiter du paysage. Une belle descente au vent de 5km à travers les tortues et les poissons volants. Nous profitons de l’après midi à rider dans cette piscine naturelle, les couleurs sont magnifiques. Lorsque la marée commence à monter nous partons picniquer sur une plage de l’autre côté de l’ilôt , complètement à l’abri du vent et nous avons même le luxe d’avoir de l’ombre dans la fôret. Après une petite sieste digestive, les plus courageux tentent la remontée au vent, une trentaine de minutes pour les meilleurs, ça tire un peu sur les cuisses.


Babaomby tiendra les autres jours son mythe de spot le plus venté du monde. Chaque jour le ventilateur se met en route à 8H30 et monte progressivement toute la journée jusqu’à 30/35 noeuds.Il ne nous laissera aucun jour de répit.Cela nous permet d’aller visiter chaque recoin de cette immense lagon, 12Km de long sur 3km de large et de tous ces petits ilots. Nous passons également beaucoup de temps à aller jouer dans les vagues qui déroulent devant l’ilot Suarez. Nous sommes souvent accompagnés de Pierre Joris Durand , rider Fone de la Réunion. Il est moniteur pour la saison au lodge. Il a un niveau assez hallucinant en vagues et c’est un plaisir de pouvoir rider avec lui. Nous avons également la chance de partager des sessions avec Nico en windsurf, on voit vite que Nico connait la vague par coeur, il choisit toutes les meilleurs vagues et enchaine les rollers. Il y’a également quatre malgaches dans le club de kite. Angelo et Abdou qui sont assistant moniteur IKO et Franco et Jean. Ils sont au petits soins, vous aident à décoller et atterrir, et sont également plein de bons conseils car ils connaissent par coeur le lagon et le Varatraza (nom malgache du vent). C’est eux qui surveillent et assurent la sécurité en jetski.

Normalement lorsque nous sommes en trip nous profitons des jours de pétole pour aller faire quelques visites, à Babaomby c’est donc le contraire nous profitons des après-midis où le vent souffle trop fort pour aller se balader.Nicolas nous amène voir le Tsingy rouge, qui sont des sculptures au milieu de la foret créées par l’érosion. Nous arrivons la bas au sunset et c’est tous simplement magique, le rouge de la terre et le rouge du sunset se mêlent ensemble.

Nous irons également un autre jour avec Franco à la recherche de Baobabs. Franco a grandi sur cette île et nous raconte en chemin sa vie d’enfant sur ce bout de terre non urbanisé.Il avait 2 heures de marche au milieu de la fôret pour aller à l’école. Il se remémore en chemin tous ses jeux, les montées de lianes , les feuilles qu’il mâchait , les sauts de buissons…J’écoute passionnément.Il y a très peu de baobabs dans la fôret, c’est donc comme un trésor de les découvrir. 3 baobabs surplombent le lagon.

Au retour nous sommes toujours attentifs car nous n’avons pas encore vu de lémuriens mais même avec Franco qui a l’oeil nous entendons juste leurs cris.Nous croiserons un caméléon et une famille de zébus qui fuit à notre vue.


Le soir tout le monde se retrouve au bar du lodge pour prendre l’apéro avec le fameuse bière Phb ou encore les Caipperina de Paulette. Ensuite nous mangeons tous autour d’une grande tablée pour déguster les plats de Richard qui sont vraiment délicieux.Rien de plus suculent que de manger le poissons pêché le jour même dans le lagon. Ces moments autour de la table sont très conviviaux et donnent encore plus de charme à cet endroit.Nico a un don pour l’ambiance et a toujours plein d’histoires à raconter, on l’écoute sans se lasser.


Coupé du monde pendant 15 jours , j’ai forcement un gros pincement au coeur lorsqu’il est temps de repartir.Nous profiterons quand même d’une longue escale à Ivato pour aller visiter la « Croc Ferme ». Nous y verrons des crocodiles et nous pourrons enfin y apercevoir des lémuriens!

Le trip est donc bouclé et nous rentrons en France complètement conquis par cette ile paradisiaque.

COMMENT Y ALLER

Aéroport d’arrivée: Diégo Suarez (Antsiranana) en passant par Tananarive (Ivato)
Pour Tananarive plusieurs compagnie possible: Air Madagascar, Air France, Air Austral, Corsair. Puis de Tananarive à Diego il faut prendre Air Madagascar.
Si vous prenez votre vol depuis la France avec Air Madagascar vous avez le droit à 2X23kg et les boardbags sont compris dans la franchise sur les 2 vols. Environ 1000 euros depuis Paris ou Marseille.
Si vous aimez l’aventure vous pouvez également prendre l’option taxi brousse pour faire Tana/Diego mais comptez 24h……

Une fois arrivée à Diego, le lodge vous organise le transfert sur Babaomby: 30 minutes de taxi jusqu’à l’embarcadère de Ramena, puis 45minutes en boutre jusqu’a Babaomby. Attention essayez de prévoir votre arrivée avec la marée haute car le transfert ne peut pas s’effectuer à marée basse.

QUAND Y ALLER

L’alizé de sud est qui s’appelle le Varatraza commence à souffler fin mars, il se renforce en juillet aout et commence à faiblir , fin novembre.
Le vent souffle non stop du matin au soir et les jours à moins de 30 noeuds sont rares. Le spot fait partie des spots les plus ventés au monde et nous avons pu le vérifier.
Sur 15 jours en mai nous avons navigué tous les jours, 1 journée en 12m, 2 journées en 9m et 8m, et le reste des jours en 5m et 6m. Donc n’oubliez surtout pas vos petites ailes surtout si vous souhaitez aller dans les vagues, pour les petits gabarits vous pouvez même emmener une 4m.
Le vent monte tout le long de la matinée, pour atteindre son maximum en début d’après-midi.IL est side-shore le matin et tourne souvent on-shore en se renforçant dans l’après midi.

Attention windguru sous-côte pas mal , vous pouvez multiplier souvent par 2 les prev!

OU DORMIR

Babaomby Island Lodge
Ouvert de fin mars à fin novembre. Cet eco lodge propose une dizaine de tentes abritées sur des terrasses montées sur pilotis face au lagon. 2 blocs sanitaires avec wc , douches ,et eau chaude. Des lampes rechargeables vous permettent de vous éclairer dans les chambres et vous pouvez recharger tous votre électroniques dans la journée grâce au panneau solaire.Vous mangerez le poisson pêché chaque jour dans le lagon
La pension complète est proposée a partir de 45 euros par personne.

Babaomby Island Lodge:http://www.babaomby.com

Le Grand Hotel: Si vous devez passez une nuit à Diego c’est le plus bel hôtel de Diego et le patron Daniel adore le kitesurf. Environ 80 euros la chambre.

CLIMAT

L’eau et l’air sont en moyenne à 26/27 degrés. Prévoir un shorty surtout en juillet, aout où il peut faire plus frais et prévoir également un sweat et pantalon long pour le soir.
N’oubliez pas également des lunettes de soleil pour naviguer, surtout pour les downwind à la piscine, car l’eau est tellement transparente que la réverbération y est beaucoup plus importante.

INFOS PRATIQUES

Monnaie locale: l’Ariary, 1 euro = 3600 ariary. Il vaut mieux prévoir du cash en euros pour le changer à l’aéroport d’Ivato, il y a des bureaux de change. Il y a un distributeur mais les retraits sont limités et il ne fonctionne pas toujours.
Visa: il se prend à l’arrivée à Ivato (31 euros)
Décalage horaire: 2h l’hiver, 1h l’été
Langues: Français, Malgache
Médical: aucun vaccin obligatoire, le traitement anti-palu est conseillé pour la zone nord de Madagascar mais nous ne l’avons pas pris, car il n’y pas de moustiques à Babaomby (trop de vent!)

AUTRES ACTIVITES

A Babaomby:
Randonnées dans la forêt de Babaomby, partez à la découverte de sa nature tropicale, vous pourrez y croiser, lémuriens, zébus. Accompagné par Franco qui a grandit sur l’ile vous ne raterez aucune des richesses de cette fôret, il connait la moindre plante et leur vertus cachées.
A ne pas manquer les Tsingy Rouges, chef d’oeuvre de la nature crée par l’érosion.

 

Snorkeling juste à côté du lodge sur la gauche (pensez à emmenez votre masque), promenade en pirogue traditionnelle et pêche dans le lagon.

Pour la journée en fonction des marées car ces visites nécessité un transfert en bateau
Le marché de Diego Suarez
La montagne d’Ambre (1 heure de route de Diego)
La montagne des français

LES SPOTS de Kitesurf / Windsurf

Le lagon est entouré par une gigantesque barrière de corail et par de nombreux îlots paradisiaques.Sa longueur est de 12 kms et sa largeur de 3 kms. C’est ce qui fait la magie de ce spot il permet des down-wind et des balades en toute sécurité car le vent et le courant sont toujours rentrant.Et tout cela avec au grand maximum 10 kites à l’eau !L’équipe du Babaomby Island Lodge assure la sécu en jetski et vous surveille aux jumelles en permanence aux quatre coins du lagon. C’est vraiment le paradis pour le freeride et le strapless. Parfait également pour le foil si vous avez le niveau de foiler dans le vent fort.Pour le freestyle déhooké il y a très peu de zone de flat, en général le plan d’eau est plutôt clapoteux.


LE LODGE

Juste au pied du lodge, une petit plage d’une cinquantaine de mètres. Le vent entre side-shore et tourne souvent plus onshore l’après-midi. A marée-basse c’est le meilleur moment pour le freestyle et le freeride. A marée haute il se forme des petits pics parfaits pour envoyer des jumps en strapless. Quatre assistants sont présents pour vous aider a décoller et atterrir.

LA PISCINE, freeride

A ne surtout pas manquer! Toutes les semaines le Babaomby Island Lodge organise des down-wind encadrés à « La Piscine » le spot de « flat » du lagon. 5km de descente au vent. Arrivée sur place, au programme freeride à marée basse dans la piscine puis lorsque la marée remonte pic-nic sur l’autre côté abrité du vent de l’îlot de Nosy Antaly Be. Les plus courageux peuvent ensuite rentrer au lodge en remontant au vent (30 minutes pour les plus rapide) ou monter à bord du bateau pour un retour à la voile.Les meilleurs jours pour y aller sont les jours de gros coefficient pour avoir le moins d’eau possible à marée basse, les couleurs y sont encore plus magiques!

LA POINTE, freeride

Ce spot se situe juste en dessous de la piscine au bout de l’ilot Nosy Antaly Be. C’est un spot avec une petite zone de flat et des vagues qui viennent dérouler sur la pointe.L’avantage de ce spot est que même à marée haute il reste un bout de plage. C’est d’ailleurs de cette plage que le retour du downwind à la piscine s’effectue.

L’ILE AUX CRABES

Ce petit ilot se situe juste en face du lodge à à peine 1km. A marée haute vous pourrez y trouver une petite zone de flat pour envoyer des tricks déhookés. Il y a même une petite plage pour y poser son aile mais attention par contre il y a très peu d’eau à marée basse et beaucoup de cailloux et de corail.

SUAREZ, vagues

Juste en face du lodge, cette vague se situe derrière l’îlot de Nosy Suarez. Pour y accéder il faudra faire un long bord de 4km. C’est la vague la plus longue et la plus réputée. La vague est une droite de 1 à 3 mètres avec un vent side shore tribord.Ceux sont des vagues parfaites pour le strapless. A marée mi-basse c’est le moment ou elles déroulent le mieux et qu’elles sont le plus glassy. Plus vous remontez plus elles sont grosses mais en fonction de votre niveau vous pouvez également rester devant et jouer dans les petites vagues.Le vent y souffle souvent un peu plus fort que devant le lodge.

TOREKY, vagues

Le spot se si situe également face au lodge,il est un petit peu plus près, 3km environ. La vague déroule devant l’îlot de Nosy Toreky ( un gros rocher). C’est un bon spot lorsque Suarez est trop à sec à marée basse et la vague est un peu plus facile est moins grosse qu’à Suarez.

Abdou dans les vagues de Suarez (photo: facebook Babaomby Lodge)

 
L’office de tourisme de Diego Suarez: http://www.office-tourisme-diego-suarez.com

La video Madagascar Kitesurf Paradise

 

 

L’album photo sur ma page Facebook