Coup de coeur pour Oman, partie 1

J’avais choisi Oman comme destination principalement pour ses impressionnantes statistiques de vent mais c’est au final tout le pays qui m’a impressionnée!
L’aventure commence à Paris avec le vol Oman Air  pour Mascate. Le boardbag passe sans problème.En effet Oman Air pratique une franchise gratuite pour les boardbags de kitesurf en direction de Mascate (30Kg en économie), c’est assez rare pour être plus que souligné! ! 7h15 de vol agréable, prise pour charger ordinateur et téléphone, accès à internet, sièges confortables, j’ai presque l’impression de voyager en business 🙂

La première chose qui m’a impressionnée en tant qu’européenne à la sortie de l’aéroport c’est le nombre de belles voitures et de 4X4 …..dès le premier plein d’essence je comprends tout de suite mieux, l’essence est ici au même prix que l’eau 0,25 centimes d’euros le litre! Oman c’est un peu le paradis des automobilistes, essence pas cher, routes asphaltées en superbe état qui desservent tout le pays et wadis ou désert pour les aficionados du 4X4!

Il est 23H et nous prenons les 458km de route pour Shana où se trouve l’embarcadère du ferry pour l’île de Masirah. Il fait nuit donc nous choisissons de couper à travers le pays, qui est la route la plus courte.Nous remonterons par la côte au retour. Les routes ici sont en parfait état ce qui permet de rouler la nuit. Il faut quand même faire attention aux chameaux et chèvres qui peuvent traverser à tout moment et au sable qui peut se déposer sur la route suite à des tempêtes de vent lorsque vous traversez les parties désertiques.La limitation de vitesse est à 120 sur la plupart des routes, d’ailleurs pratiquement toutes les voitures émettent un bip lorsque vous dépassez cette vitesse, (nous avons eu une petite demie heure assez comique dans la voiture à comprendre le pourquoi de ce bip…:) . Les panneaux sont indiqués en caractères latins et arabes par contre munissez vous d’une carte car les indications sont des fois manquantes mais vous trouverez toujours quelqu’un pour vous indiquer votre chemin.C’est la deuxième chose qui m’a impressionnée à Oman, la gentillesse des Omanais! Ils n’hésitent pas une seconde et grimpent dans leur voiture pour vous guider au bon endroit!

Nous arrivons à l’embarcadère à 3H30 du matin, le temps d’une petite sieste jusqu’à 5H30 où nous commençons à faire la queue pour le ferry.Pas vraiment d’horaires pour le ferry, la queue commence à 5h30 du matin puis le ferry part lorsqu’il est plein et ainsi de suite toute la journée.Un pick up arrive avec à l’arrière un chameau,   le jour s’éveille, la chaleur monte peu à peu, ayé je suis plongée dans mon aventure, le sourire ne me quitte plus, et je me rendors au milieu de mes boardbags pour 1H15 de traversée bercée par le ferry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *